UNE VAGUE DE MUSIQUE EXTRÊME DÉFERLE SUR LA CÔTE BASQUE – 24, 25 & 26 NOVEMBRE 2016 – BAYONNE / BIARRITZ

Jean-Luc Petit

Christiane Bopp

Jean-François Pauvros

Marteau Rouge

Cannibales & Vahinés

Joseba Irazoki et Benjamin Colin

Cannary

atalante_autre_cinema_bayonne

 

 

Logo Atabal Carré Vect

jazz-a-poitiers-logo logo_oara

 

3 soirées organisées en partenariat avec Bastringue, L'Atalante - L'autre Cinéma, L'Atabal et Jazz à Poitiers.

 

24/11 – EINSTEIN A LA PLAGE  - L’AUTRE CINÉMA – Bayonne

  • 19h00 – Jean-Luc Petit et Christiane Bopp Duo - L'écorce et la salive

Jean Luc Petit, clarinette contrebasse, saxophone sopranino / Christiane Bopp, trombone, voix.

Exploration de la texture sonore et de la vibration de l’air. Art de la pause, instants subtils, battements du souffle au sortir des tubes. La terre, le ciel, les arbres, le vent… évocation poétique, intime et douce d’une nature au bord du silence. Paisible, mais indomptée.

http://bopp-petit.bandcamp.com/releases

http://www.christianebopp.fr/

http://jeanlucpetit.name/

  • Suivi de la diffusion du film « Don Pauvros de la Manche », film documentaire de Guy Girard. Avec Jean-François Pauvros, Tony Hymas, Xavier Boussiron, Marie-Pierre Brébant, Danièle Hugues, Jean-Marc Rouget, Keiji Haino, Charles Pennequin, Arto Lindsay, Vincent Fortemps.

« Don Pauvros de la Manche » raconte la gestation d’un disque imaginaire, ouvrant une fenêtre sur le quotidien bruité, salé et passionné de celui que beaucoup considèrent comme l’un des pionniers de la noise à la française. « Un film généreux, drôle et joyeux, où on joue, mange, boit et parle : de l’authentique recette du « welsh », de la naissance des transes, ou du meilleur moment pour se faire électrocuter sur scène. Amis d’expérimentations se répondent, échangent, se chambrent, le film vit grâce à ces voix multiples et nous fait rencontrer des artistes aventureux, joueurs et à l’écoute. » Virgile Guihard, leblogdocumentaire.fr

Projection en présence du réalisateur et de Jean-François Pauvros 

http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/47035_1

https://www.youtube.com/watch?v=FNrOFyncjE0

  • 21h30 – BAR LE BISTROTQuartet Les Barbares : Jean Luc Petit, Jean Marc Foussat, Makoto Sato, Christiane Bopp

Jean-Marc Foussat, synthé analogique AKS, voix / Jean-Luc Petit, clarinette contrebasse / Makoto Sato, batterie / Christiane Bopp, trombone, voix.

Musicien, preneur de son, créateur et inlassable promoteur du label « Fou records », Jean-Marc Foussat fait vivre une musique aux côtés de laquelle le free jazz le plus barré pourrait passer pour de l'easy-listening. Musique électronique, concrète, spectrale, bruitiste et improvisée. Ici, ses nappes électroniques se déploient, se nouent et se dénouent sous l’impact de trois acolytes pas vraiment moins fous, paradoxalement ouverts et rétifs à toutes influences, passant du noise au free et retour vers des barrissements étranges, une forêt claire que traverse la couleur singulière de chacun, avec une liberté très réfléchie.

http://jm.foussat.free.fr

http://marteau.rouge.free.fr/msbiomr.html

 

25/11 – L’IMPRO ON THE ROADATABAL – Biarritz

  • 20h00 – Joseba Irazoki & Benjamin Colin

Joseba Irazoki, guitare, grosse caisse, harmonica, voix / Benjamin Colin, percussions, voix

Rencontre improvisée entre Benjamin Colin, percussionniste des groupes Joujou et Fantazio, et Joseba Irazoki, guitariste basque, éclectique et inquiet… Le but final ? La création d’un chaos réglé de rythmes et de sons, folk, blues, psychédélique et peut-être plus, si affinité. 

https://josebairazoki.bandcamp.com/

  • 21h00 – Marteau Rouge 

Jean-François Pauvros, guitare / Jean-Marc Foussat, synthétiseur analogique / Makoto Sato, batterie

« Pauvros. Sato. Foussat. Les noms font kling ! Car si le jazz se construit avec de la chair et du sang, eux sont là pour aplatir tout ça. Sous pavillon Marteau Rouge, le guitariste, l'homme aux machines et le batteur frappent, tapent et, même dans leurs silences, percutent nos sens. Ici, il faut accepter les coups pour mieux mesurer l'ampleur de ce projet libertaire et libérateur. » Marc Zisman, Télérama

Concert réalisé avec le soutien de l’Oara

http://marteau.rouge.free.fr

  • 22h30 – Cannibales et Vahinés & G.W. Sok

G.W. Sok : Voix / Marc Démereau, Saxophones, électronique, scie musicale / Nicolas Lafourest,  Guitares / Fabien Duscombs, Batterie, percussions

Le nom, sorti d'un livre de l'ethnologue Roger Boulay « Nula hula, Pilou pilou, cannibales et vahinés », inspire l'ensemble, tout comme l'Ethiopie du début des années 70, le free jazz, l’improvisation, le rock, le post rock et l'electronica. Les rêves, l’imaginaire, le sensible sont leur matière première, et les voix, les textes récités ou samplés, pour lesquels G.W. Sok, chanteur et poète, co-fondateur du groupe mythique The Ex, a rejoint le trio toulousain en 2010. Depuis, Cannibales & Vahinés parcourt l’Europe avec un rock libre, imaginatif et plein d’engagement.

https://www.youtube.com/watch?v=aVRPAOizc_4

 

26/11 – BASTRINGUE – PENA OR-KONPON (remparts de la Porte d'Espagne) – Bayonne

  • 21h00 – Cannary

Benoit Casamayou, voix Piano Compositions, accordéon / Mathieu Sourisseau, soubassophone / Pascale Portejoie, percussions / Guillaume Pique, trombone / Anaïs Andret Cartini, voix, trompette

Une petite fanfare bien léchée de derrière les fagots, des chansons venues du courrier de Calamity Jane, quelques flirts revendiqués avec Tom Waits, PJ Harvey ou Nino Rota : c'est Cannary, qui nous plonge dans une atmosphère de vieux bal, de westerns ou d’un film d’ Aki Kaurismaki. Une musique très écrite, nostalgique des grandes prairies et des tripots infâmes, douée de tendresse et d’échappées féroces : rêve moderne de la vie sauvage.

https://cannary.bandcamp.com/

  • Selecta Arrachid posera le son pour finir en beauté !!!

https://www.facebook.com/Bastringue-381533945366709/