Musique à poil :

 

Vincent Portal : Coiffure, textes, son
Guillaume Laidain : Objets sonores, radios,
ondes, bidouillages électroniques
Yan Beigbeder : Platines, Objets sonores,
saxophone, bugle, harmonica
Marion Bourdil et Loïc Lachaize : Décor
Bénédicte Chevallereau
et Alice Fahrenkrug : Regard extérieur

 

Nous avons souhaité inventer un théâtre sonore dédié à ce que nous appelons aujourd’hui la musique buissonnière.
Cette musique contemporaine, que l’on a du mal à nommer, est souvent qualifiée de «musique expérimentale». Elle existe grâce à des compositeurs, des improvisateurs, des autodidactes, des inventeurs d’instruments, des poètes sonores, des provocateurs de sons etc.

Elle a une Histoire qui commencerait au début du XXème siècle et dont le manifeste pourrait être «L’art des bruits» écrit en 1913 par Luigi Russolo. Depuis, ces pratiques liées à la question du son et de sa musique ont vu passer une nombre important de créateurs et de chercheurs, d’artistes et de poètes.
Voici une liste «à la Prévert» non exhaustive :
Walter Ruttmann, Kurt Schwitters, Halim El-Dabh, Isidore Isou, Henri Chopin, Pierre Schaeffer, Edgar Varèse, Harry Partch, Raymond Scott, Moondog, Robert Ashley, Iannis Xenakis, Karleinz Stockhausen, Pierre Henry, Jean Dubuffet, William S. Burroughs, Terry Riley, Philip Corner, Alvin Lucier, Henry Flynt, Tony Conrad, La Monte Young, Albert Ayler, Luc Ferrari, Earle Brown, John Cale, AMM, Bernard & François Baschet, Pauline Oliveros, Musica Elettronica Viva, Conlon Nancarrow, Sonny Sharrock, Derek Bailey, Cornelius Cardew, Joe Jones, Philip Glass, Evan Parker, Eliane Radigue, Jac Berrocal, John Cage, Hermann Nitsch, Phil Niblock, London Musicians Collective, Glen Branca, Christian Marclay, Joelle Léandre, Alvin Curran, Jean Marc Montera, Radu Malfatti, Lawrence D. Butch Morris, Dominique Répécaud…

A travers cette matière et ce, en raccordant aux liens capillaires qui résonnent à toute les époques, les cheveux longs pour la musique psychédélique, la coupe afro etc., nous avons développé un propos musical et poétique.
A travers un décor de casque issus des salons de coiffure, nous fabriquons des mixtures sonores qui viennent des sons de coupe divers et variés (Les ciseaux du coiffeur bien entendu, mais aussi la découpe des pierres, des végétaux etc.)
Nous invitons le public à s’immerger dans ce son.
Nous avons conviés quelques «buissonniers» dans cette histoire, nous racontons leur histoire de façon poétique et musicale (Erik Satie, La Goulue, Betty Davis, Dominique Répécaud…)
Nous convions le public à bouger leurs cheveux, leur faisons écouter le son des instruments de coiffure, nous fabriquons une musique permanente, buissonnière, tendue et douce…

Ce travail a vocation à jouer dans des lieux et espaces atypiques
1/ Durée d’environ 60 minutes pour la partie théâtre sonore.
2/ Avant le spectacle musical, nous proposons des séances d’écoute de cinéma pour les oreilles. Le décor construit par Loic Lachaize et Marion Bourdil est constitué de quatre fauteuils avec un casque de coiffure transformé afin de pouvoir écouter de la musique. Nous faisons en particulier entendre des pièces de musique concrète issue de la Collection Cinéma pour les oreilles, collection mise en place par Jérome Noetinger.
3/ Et nous pouvons finir avec un bal coiffé !

Production Einstein on the Beach, avec le soutien de l’OARA. L’association Einstein on the Beach reçoit le soutien de la DRAC et de la Région Nouvelle Aquitaine ainsi que de la ville de Bordeaux.

Dans un espace un peu confiné
( comme un nid dans un buisson )
est installé un petit salon à l’allure vintage
où platines vinyles et casques à mise en plis se côtoient
3 hommes jonglent avec des sons, des mots et des gestes
qui se mêlent et forment un tissage sonore
émerge quelquefois une coiffure ordinaire ou iconique
une histoire individuelle ou collective
révélatrice d’identité

Télécharger les textes de Musique à Poil (.pdf) :

MusiqueAPoilTextes.pdf