Matsutaké :

Matsutaké, invite Juliette Minvielle – Elodie Robine : violon alto, voix et synthétisuur Juno 6 – Yan Beigbeder : Platines en tout genre, objets sonores et soufflants, saxophones, bugle et harmonica – Julie Läderach violoncelle – invitée Juliette Minvielle : voix, percussions, textes.

La musique de Matsutaké s’inspire de l’instant, de l’endroit et du vivant. Tout comme ce champignon du même nom, cette musique offre une double particularité : la possibilité de s’inventer et celle de se réinventer, en accueillant des artistes qui triturent le bruit de la musique des mots et des langues. Les sons des multi-objets avec ceux des cordes frottées, des voix et des
souffles, des nappes aux impacts, tout cet éventail offre une grande liberté de jeu, d’écoute et d’instinct afin de donner à entendre une sorte d’histoire sonore….
Matsutaké invite Juliette Minvielle, musicienne visiteuse des langues. Elle entonne des airs, des traditionnels, ou des textes personnels et autres surprises sonores…