Bruch

Frédéric Jouanlong-Bernadou (voix, machines diverses), Henri Clavier (tarentulor, cds, synthé, voix, effets) et Gilles Vignes (objets fabriqués, électronique)

LE TRIO

Bruch revisite librement les légendes pyrénéennes qui sont appréhendées non plus dans le sens du récit ou du conte mais dans l’action musicale directe, intuitive. Comme son nom l’indique « Bruch « ne s’installe et ne se dissipe jamais vraiment de la même manière. A chaque fois, le groupe annonce comme une rumeur, un bruit de fond, un flou qui connaît l’histoire et qui la dévoile peu à peu, à sa guise.

Crépitements électriques, jaillissements bruitistes et voix de traverses sont les composantes de cette expérience sonore. Les musiciens transformeront les données originelles en matières sonores jaillissantes, soumises à l’humeur du moment. Le public est convié au milieu d’une forêt électrique dans laquelle on peut se perdre, avoir peur et retrouver son chemin…

Leurs matières sonores ont été expérimentées au Molière-Scène d’Aquitaine, au Florida à Agen, au Rocher de Palmer à Cenon, au festival Musique Action à la Scène nationale de Vandoeuvre-lès-Nancy et au festival À Voix Hautes de Bagnères de Bigorre.

- Le grain de la voix-

 

Site de Frédéric Jouanlong-Bernadou

BIO(S)

Frédéric Jouanlong :

Chanteur et poète sonore influencé par Phil Minton, Mike Patton, Benat Achiary, Ghédalia Tazartès et Anne-James Chaton, Frédéric Jouanlong fonde en 1995 avec Jérome Renault et Olivier Bernet (Persépolis), le groupe Kourgane, formation Rock Noise qui sévira pendant 20 ans en France et en Europe.
Passionné par l’improvisation et l’onomatopée, il s’intéresse à l’idée de sampling, mais s’appuie parallèlement sur sa pratique du théâtre et de la danse Buto pour chercher et maintenir un état d’émotion débouchant sur une expression chantée, vociférée, ou éructée.
Dans un registre expérimental et improvisé, il joue en trio avec Daunik Lazro et Thomas Bonvalet mais encore David Chiesa et Mathias Pontevia (Projet Troie). Il travaille sa voix en direction de la poésie sonore, en solo, avec Karawane (Hugo Ball) qu’il joue encore et a présenté à de multiples occasions. 

Gilles Vignes :

Musicien autodidacte depuis 1989, « Touchatoutiste » effréné, Gilles Vignes a joué dans divers groupes punk, indus, noise, psychédéliques et autres pendant les années 90 : LWS, Sarin Addict, Trunks, Infomercial, Sabine Annyck, pour n’en citer que quelques uns. Il fonde le groupe Ayal-Bayal en 2000 avec Jean-Michel Gosselin et Vincent de Pommery et lance en 2001, le label L’Ombre du Joyeux Délire toujours en activité. Actuellement, il se produit sous le nom de CHOMO, projet solo influencé par Esplendor Géométrico, Merzbow et Tuerca Mecanica créé en 2004 ; et partage la scène avec ASTREINTE, big band noise psychédélique créé en 2006 (collectif à géométrie variable d’une dizaine de personnes) ; AUROST, trio d’improvisation avec Henri Clavier et Jean-Marc St Paul créé en 2013 ; ARRIKULUNKA, duo d’improvisation avec Sébastien Couteau créé en 2013 ; MERRY CRISIS groupe électro rock avec Henri Clavier créé en 2013; Et enfin, BRUCH.

Henri Clavier :

Henri Clavier fût le chanteur du groupe de rock indépendant Shunatao, l’une des formations françaises les plus originales et les plus marquantes des années 90. Depuis le milieu des années 2000, Henri Clavier est membre d’ASTREINTE. Au sein de ce collectif bruitiste, considéré comme le Hijokaidan français, il a délaissé le chant de facture traditionnelle pour une instrumentation radicale, dans un esprit DIY.
Il officie de même aux machines dans le trio d’improvisation AUROST, émanation ambiant-drone d’Astreinte. Il est également au chant dans le duo électro-industriel MERRY CRISIS, au côté du musicien Gilles Vignes. Parallèlement à ces projets tournés vers l’abstraction et l’improvisation, Henri Clavier est depuis 2010 la voix charismatique du groupe de rock Attack El Robot, sous influence surf-western.