¡Frugal! :

 

// Julie Ladérach, violoncelle // Jean Rougier, contrebasse // Loic Lachaize, phonographie en direct // Bruno Laurent, contrebasse // Alice Fahrenkrug, frugalités // Yan Beigbeder, frugalités Radios et ondes Hertziennes Improvisations et oeuvres de Giacinto Scelsi: Le réveil profond et Maknongan

 

Un des derniers concerts avant la phase de confinement était celui de Jean Marc Foussat, Mathias Pontévia et Yan Beigbeder au Local, Rue Pilet, à Bordeaux. Ce jour-là, l’accueil à la salle se faisait en traversant une cuisine où les marmites dégageaient des saveurs de cuisine africaine. Découvertes culinaires et auditives étaient au programme. Pour la tranquille reprise des activités culturelles à Bordeaux, on retrouve de nouveau l’association Einstein On The Beach dans un programme divisé en trois sessions distinctes dans un parc bordelais. Le Jardin De Ta Sœur, se situe dans les quartiers nord de Bordeaux, il s’agit d’une ancienne friche au milieu d’immeubles, qui aurait dû être la proie de promoteur immobilier. Les habitants et les acteurs sociaux et culturels ont donné vie à ce poumon vert, quelque peu alternatif, après de nombreuses années d’actions. Les musiciens, disposés dans différents endroits de l’espace vert, s’approprient le lieu, utilisent les structures existantes pour en utiliser les propriétés sonores, des sons d’objets glissant sur le toboggan, la pique du violoncelle raclant le bitume, les utilisateurs du jardin sont aussi partie prenante à la création artistique, les chansonnettes d’enfants captées par le preneur de son s’y marient à merveille. La diffusion de cette création se fait par le biais de transistors suspendus aux arbres ou disséminés dans le jardin, entremêlant le son des instruments à ceux du parc, récréant un paysage sonore du moment, né de la rencontre des musiciens, d’un lieu et de ses utilisateurs. A la fois, expérimentations musicales et une sorte de diffusion radiographique en direct où nos yeux observent la naissance du projet et nos oreilles en captent la retranscription au même moment. Le tout accompagné de diffusion de 45 tours issus de la collection de Yan Begbeder. Les différentes parties de la journée, se terminent autour de préparations culinaires de Alice Fahrenkrug, sorbets, tisanes, beignets, vin naturel, qui donnent à cette journée des airs de festivals improbables au cœur de Bordeaux, les esprits se baladent entre Uzeste et Luz Saint Sauveur avec une certaine impatience de retrouver ces endroits qui remplissent nos têtes de mille découvertes. (Steph Ane pour Speed Chronics)

improvisations et interprétations d’oeuvres contemporaines.